MON ANGLET.fr

Simulation d'un accident dans le transport d’acide sulfurique

La simulation de gestion d’un accident organisée le jeudi 6 octobre avait pour objectif de tester le dispositif opérationnel de commandement et l’alerte de la population. La simulation devait porter sur un accident dans le transport de matière dangereuse. Le scénario exact était inconnu des acteurs afin de donner plus de réalisme. L’alerte a été déclenchée le matin autour de 9h30.

Simulation d'un accident dans le transport d’acide sulfurique

Le déclenchement de l’alerte

Le Plan Communal de sauvegarde a immédiatement été mis en oeuvre et les équipes de secours envoyées sur place. La ville et les autres acteurs et observateurs de la sécurité civile (préfecture, police, pompiers, représentants des collectivités Bayonne, Tarnos et Conseil Général 64) se sont mobilisés autour du poste communal de commandement (PCC) avec à sa tête le maire d’Anglet, Jean Espilondo.

Un périmètre de sécurité a été dressé à 100 mètres autour de la zone et une déviation routière a été mise enplace à partir du rond-point de Girouette … Le tout a bien sûr été réalisé au plus près de la réalité, sans toutefois aller jusqu’à bloquer la circulation.

L’alerte de la population s’est faite par différents canaux. Le dispositif Plan Particulier de Mise en Sécurité dans l’école Evariste Galois a été actionné pour la mise en sécurité des enfants. Au niveau de la population et des médias, l’information a été transmise - virtuellement - par communiqués de presse (en particulier auprès de France Bleu), sur le site de la Ville régulièrement mis à jour, par les panneaux ville, et enfin, par mégaphone sur zone et par appels téléphoniques (système PAMELA , le dispositif Ensemble Mobile de Diffusion de l’Alerte de la Lyonnaise des eaux) pour les riverains.

La consigne donnée était de surtout ne pas s’approcher de la zone pour ne pas gêner les secours, en invitant expressément les parents à ne pas tenter de récupérer leurs enfants à l’école où leur sécurité était parfaitement assurée. Les angloys étaient invités aussi à se reporter au guide « Risques majeurs : que faire ? » qui leur avait été diffusé il y a quelques mois (télécharger ci-dessous).

L’évacuation et la mise en sécurité de la population

Le pompage de l’acide sulfurique nécessitait l’évacuation du secteur. L’ordre d’évacuation a été donné à11h30, elle a commencé par les enfants (autour de 300) puis par les quelques 400 habitants et riverains. Le transfert a été assuré par des bus Chronoplus réquisitionnés. Le regroupement s’est fait au centre de loisirs Haitz Péan pour assurer le pompage en sécurité sur la zone de l’accident. Une cellule psychologique était proposéesur place par le CCAS ; les élus de la ville étaient aussi sur place.

Le message transmis aux parents de la possibilité de récupérer leurs enfants a été transmis dès 12h45, la surveillance restant assurée par les personnels de la crèche Maylis de Menditte et de l’école Evariste Galois.

Retours sur expérience : de l’importance d’une bonne coordination entre les acteurs

L’objectif de la simulation d’aujourd’hui était de tester l’opérationnalité des procédures du PCS. Un des enseignements important du test est l’importance la bonne coordination entre les acteurs du poste communalde commandement (PCC) et des intervenants sur place.

Les échanges ont permis de mettre en place des trajets d’évacuation différents pour les enfants et les riverains,en fonction des zones d’habitation, par le sud (arrière du groupe scolaire) et par le nord (zone du busquet) et permettre ainsi le transfert par les bus.

Fichiers associés

PDF
Guide des risques majeurs - 785 Ko
Télécharger
Visitez la version mobile de l'agenda