MON ANGLET.fr

Contrôle officiel, t’as vu mon profil ?

La nouvelle directive renforce les exigences de qualité, pour le plus grand bénéfice de la santé des usagers, mais un des piliers de ce nouveau progrès sanitaire est l'élaboration à la demande du Ministère de la santé des "profils" de vulnérabilité microbiologique des plages.

Contrôle officiel, t’as vu mon profil ?

Ils recensent désormais toutes les sources de pollution voisines, quantifient et hiérarchisent leur influence, avec un effort particulier d'information du public et des travaux préventifs efficients à la clef.

C'est là pour les collectivités une nouvelle étape importante : cette étude de profil est l'occasion de revisiter en détail les activités urbaines et rurales environnant le site de baignade et les cours d'eau voisins comme l'Adour à Anglet qui superpose l'influence de son panache sur les sites de baignade, avec une attention particulière sur le temps de pluie, pas si rares durant nos été basques, pour guider au mieux par la suite l'engagement d'actions et travaux pertinents à engager.

Cela permet de dresser un modèle hydrodynamique des eaux côtières avoisinantes, des données nécessaire, dans le but d'intégrer leurs effets cumulatifs et de prendre en compte plus précisément la courantologie et l'effet du vent, des vagues, de la pluie et de la marée, pour établir ces profils "complexes" et avoir un outil d'analyse.

Depuis 2011, la présentation de la zone de baignade et ses principales caractéristiques, sont affichées à l'entrée de chaque plage.

Des contrôles inopinés

mais pour garantir une eau conforme aux standards, quelle a édictée, l'Europe impose des contrôles sanitaires. En France, le ministère de la santé via les Agences Régionales de Santé mène cette surveillance. Du 15 mai au 30 septembre, l'A.R.S procède deux à quatre fois par mois à des prélèvements inopinés sur toutes les zones de baignade surveillées d'Anglet.

Ainsi, durant une saison, La Barre, les Sables d'Or, la petite Chambre d'Amour sont contrôlées une vingtaine de fois. Une dizaine de contrôles ont lieu aux Cavaliers, aux Corsaires, Marinela, à l'Océan et la Madrague. Ces analyses bactériologiques sont effectuées par des laboratoires départementaux agréés.

Les résultats obtenus soixante-douze heures après le prélèvement, permettent de classer l'eau de baignade en "excellente", "bonne, "suffisante", "insuffisante" ou "mauvaise". La réglementation impose d'afficher les classements de l'ARS en deux lieux : les postes de secours et en mairie, mais on les trouve aussi sur le site Internet http://baignades.sante.gouv.fr.

En 2014, les villes de la Côte Basque dont Anglet ont harmonisé leur affichage !

Pour plus d’informations :
Visitez la version mobile de l'agenda