MON ANGLET.fr

Maison des projets - F.A.Q.

Sur cette page, retrouvez l'ensemble des questions fréquemment posées !

L'urbanisme est-il maîtrisé à Anglet ?

Un travail de réflexion approfondi est mené depuis 2014 à Anglet pour esquisser un aménagement de la Ville qui prend en compte la contradiction à résoudre : trouver des compromis légaux et transparents entre la nécessité de produire des logements pour tous et la préservation du cadre de vie exceptionnel. Les élus se sont donc engagés en 2014 à maîtriser l'évolution urbaine d’Anglet  dans le respect des identités des quartiers et en privilégiant le cadre et la qualité de vie pour tous.

De quels moyens réglementaires se dote la Ville pour maîtriser son urbanisme ?

Le premier acte fondateur fut la modification du PLU en 2015. Cette procédure a permis d’encadrer les droits à bâtir, suite à l'entrée en vigueur de la loi ALUR (27 mars 2014) ayant conduit à la suppression des cœfficients d'occupation des sols (ancien outil de régulation des droits à bâtir)et d'agir sur les hauteurs de certains projets immobiliers (ex : Dolce Vita, rue de Hausquette, Magenta, au rond-point de la Butte aux Cailles).

Une vision urbaine plus globale se met aussi en place dans le PLU intercommunal (PLUi), réalisé à l’échelle communautaire, pour garantir la cohérence urbanistique sur l’ensemble du bassin de vie, dessiner une agglomération dynamique, facile à vivre au quotidien pour ses habitants, forte de ses identités, et qui réponde aux défis d’aujourd’hui (logement, activités, développement durable, lutte contre l’étalement urbain…), tout en renforçant son attractivité au sud de la nouvelle grande région. Ce document qui entrera en vigueur en 2019, donnera aussi davantage de moyens à la Ville d’Anglet pour encadrer plus efficacement la construction.

(1) La nouvelle règle redéfinit l'emprise au sol ; impose l'abaissement des hauteurs, l'augmentation de la pleine terre, le traitement des façades et le rapport des constructions à la rue, la réduction des hauteurs de clôtures sur rue et le traitement des marges de recul sur rue pour favoriser le paysage de la ville jardin. Elle renforce aussi la protection du patrimoine en encadrant le gabarit des constructions jouxtant un élément de patrimoine repéré.

Quel devenir pour 3 quartiers d'Anglet ?

En 2016, un travail d’études spécifiques a été mené sur trois secteurs d’Anglet ; celui-ci a donné lieu à l'élaboration de“ Plans guide ” traduisant une vision d'ensemble et des orientations pour le devenir de chaque secteur avec pour objectif  : de revitaliser le cœur de ville (Bernain/Saint-Jean), de dynamiser le quartier Larochefoucauld avec la requalification du boulevard du BAB, et de rompre l’isolement des habitants de Sutar. Les trois scénarios reflètent la volonté de la municipalité de privilégier un urbanisme à taille humaine, de préserver l’identité de ces quartiers, d'y créer de nouvelles polarités en renforçant leur attractivité, leurs services et leur accessibilité pour les riverains et les Angloys, d'y offrir un meilleur cadre de vie tout en accueillant de nouvelles familles.

Quels sont les acteurs de ces réflexions ?

A la demande de la Ville d'Anglet et de l'Agglomération trois agences d'architectes et d'urbanistes ont été choisies pour élaborer les études :

Pour Sutar : l'agence Samazuzu Saint Sebastien http://www.samazuzu.com/fr/index.php

Pour Larochefoucauld : l'agence Patriarche (Bordeaux) http://www.patriarche.fr/

Pour le Cœur de ville : l'agence Desurb (Bordeaux) : www.desurb.frhttp://www.desurb.fr/

Y aura-t-il un vrai centre à Anglet ?

Anglet est et reste tout une ville de quartiers mais le cœur de ville (le long de l'avenue de Bayonne) est un secteur en pleine mutation, accueillant des projets immobiliers d'envergure et affirmant sa vocation de pôle central avec des commerces des équipements publics proches. Le quartier est également traversé par la RD810, axe majeur de l'agglomération lui-même amené à évoluer avec la réalisation à court terme d'un transport collectif en site propre ( le Tram'Bus).

Le secteur Larochefoucauld évoluera-t-il ?

Situé à la limite de Biarritz, et traversé par le boulevard du BAB, facteur de nuisances : bruit, congestion automobile, insécurité pour les piétons. Les commerces souffrent d’un manque de visibilité et d’une offre de stationnement insuffisante. Le projet consiste à modifier la physionomie de cet espace en en redessinant le carrefour actuel, aménageant des espaces publics généreux et sécurisés, en reliant les deux rives du quartier, par une vaste esplanade. Le boulevard du BAB aura une circulation pacifiée, évoluant ainsi vers une avenue urbaine. Commerces, services et logements devraient y trouver une nouvelle dynamique.

Quelles solutions pour le quartier excentré de Sutar ?

Séparé du reste du territoire communal par la voie ferrée et l’autoroute A63, le quartier subit les effets conjugués d’une mauvaise condition de desserte et d’un niveau d’équipements insuffisant. Le plus ancien quartier d’Anglet ne possède ni place publique, ni commerce et se trouve dans une situation d’enclavement. Le projet consiste à aménager un pôle de quartier sur environ 2,5 hectares créer une petite polarité avec équipements, commerces et logements et à imaginer le désenclavement du quartier via l’étude d’un nouveau franchissement et l’amélioration de la desserte de transports en commun.

Visitez la version mobile de l'agenda