Imprimer la page

La seconde phase du projet Baroja

L'ouverture de l'Accueil de loisirs maternel correspond à la seconde phase des travaux menés sur le domaine de Baroja. La première tranche, débutée en septembre 2016 et achevée en octobre 2017, concernait la réhabilitation du château et son affectation à l'Accueil de loisirs des enfants de 6 à 13 ans. Celui-ci est entré en service il y a un an déjà.
Dès septembre 2017 a débuté cette seconde partie du chantier, afin de réhabiliter et d'agrandir le bâtiment adjacent, édifié en 1951, lequel accueillait précédemment l'ensemble du centre de loisirs d'Anglet. Après un an de travaux et une complète rénovation, doublée d'une extension de surface, l'équipement est fin prêt pour accueillir les enfants de 3 à 5 ans à compter des vacances de la Toussaint 2018. Le nouvel ALSH de Baroja peut ainsi s'étendre sur deux sites complémentaires, le château accueillant les plus grands enfants et le second bâtiment les plus petits.
D'un budget global de 5 M€ (2,5 M€ pour chaque tranche), l'ensemble de l'opération a également permis de porter la capacité totale d'accueil du site de Baroja à 450 enfants, contre 300 auparavant. La réouverture complète du centre de loisirs intervient au moment où celui-ci fête son 20e anniversaire, puisqu'il a été créé sur place en 1998, à la suite du rachat du site de Baroja par la Ville d'Anglet à celle de Toulouse.
Le nouvel Accueil de loisirs maternel de Baroja a été inauguré samedi 6 octobre par le maire d'Anglet Claude Olive, en présence du sous-préfet Hervé Jonathan. 

Un doublement de surface

Contrairement au chantier du château, il n'a pas été question, pour le bâtiment contemporain, de démolition intérieure. Les volumes existants, tout comme la structure actuelle, ont pour l'essentiel été conservés, mais redistribués en quatre zones d'activité, deux au rez-de-chaussée pour les enfants de 3 et 5 ans, et deux autres à l'étage pour ceux de 4 ans, plus nombreux.
On retrouve également les anciens murs en pierre de montagne, héritage de l'architecture précédente, mais parfaitement intégrés dans la nouvelle conception du bâtiment. Les antiques coursives en bois ont en revanche laissé leur place à des couloirs intérieurs où les enfants peuvent tranquillement déposer leurs affaires et accrocher leurs vêtements sur des porte-manteaux suspendus à bonne hauteur. Un préau de 150 m2 implanté côté sud, en direction du château, offre aux petits la possibilité de jouer en plein air.
Sur la face nord, en regard des Écuries, le bâtiment a fait l'objet d'une extension de 1 000 m2 carrés sur deux niveaux, ce qui a pour effet de doubler sa surface d'origine. Les façades sont habillées côté sud de claies en aluminium, destinés à briser le soleil, et côté nord d'acier Corten et de parois de verre répondant à l'écriture architecturale des Écuries. L'opération de restauration a pris en compte les normes en vigueur pour l'acoustique, l'accessibilité et la sécurité. Les deux niveaux sont desservis par un ascenseur.
L'ensemble offre une harmonie et un cadre apaisé. Il a été livré dans les temps impartis au terme d'une année également mise à profit pour réaménager les accès au site depuis la rue des Quatre-Cantons. Désormais les bus disposent d'une voie dédiée afin de sécuriser la montée et la descente des enfants lors des sorties à l'extérieur. Les familles sont quant à elles invitées à emprunter le parking habituel situé à gauche de l'entrée.

Des espaces bien identifiés

Les différentes zones d'activité sont identifiables par un code couleur. Chacune d'entre elles dispose d'une salle dédiée à l'accueil de l'enfant, d'un espace de rangement et de salles d'activités. S'y ajoutent des espaces communs partagés : une salle de motricité avec mur d'escalade homologué de 8 mètres de long pour 2 mètres de haut; un espace zen où les enfants peuvent à tout moment, avec un accompagnement, être dans un temps calme, hors activité et sollicitation; deux dortoirs spacieux pour accueillir simultanément 80 enfants; deux salles de restauration, une pour les plus jeunes (3-5 ans) et une pour les plus grands (6-13 ans) avec une grande nouveauté : le réfectoire des plus grands est doté d'une ligne de self afin que les enfants puissent se servir eux-mêmes et acquérir ainsi une meilleure autonomie.