Imprimer la page

Un demi-siècle de souvenirs

Ce livre de 160 pages, bilingue, riche en textes et en photos, a une véritable valeur historique. Il rend hommage aux innombrables acteurs du jumelage, des pionniers hélas disparus à ceux qui aujourd'hui encore ne ménagent pas leur peine pour faire vivre cette amitié entre les deux villes, dont la ferveur ne s'est jamais démentie.

Au-delà des aspects officiels et institutionnels, dont on retrouve bien évidemment les temps forts, l'ouvrage fait une large place à la grande humanité qui s'est dessinée en filigrane de toutes ces années. Il raconte avec émotion l'histoire d'hommes et de femmes qui ont voulu contribuer à la paix et à l'amitié entre les peuples.

Il rappelle ainsi que si ce jumelage répondait en 1968 au renforcement des relations franco-allemandes et s'inscrivait dans la lignée du traité de l'Élysée (1963), il tire aujourd'hui sa force de son caractère familial et sentimental et incarne désormais la défense d'un idéal européen et la volonté d'un avenir partagé.

Des valeurs partagées

Ces cinq décennies ont été marquées par une croissance constante des échanges dans les domaines les plus variés : associatifs, culturels, sportifs, scolaires... Elles ont généré des liens d'amitié entre les citoyens des deux villes, nés au travers de la multiplication des relations. Elles ont été ponctuées à intervalles réguliers par des cérémonies protocolaires ou des événements communs, témoignant de l'intensité et de la richesse des valeurs partagées.

Le livre met aussi en exergue les grands rendez-vous auxquels le jumelage a donné naissance, comme le Marché de Noël franco-allemand ou la Fête de la bière. Il témoigne des événements exceptionnels qui ont jalonné ce long parcours, à l'image de la rencontre de jeunes d'Anglet et d'Ansbach à Verdun pour le centenaire de la bataille en 2016. Il réserve enfin une place non négligeable à la présentation générale des deux villes, ainsi qu'à celle des deux amicales, qui depuis le milieu des années 80, tant côté allemand que français, sont venues enrichir et abonder les échanges bilatéraux.

Deux ans de travail

Retracer tant de souvenirs, de moments d'effervescence, d'anecdotes parfois cocasses, aura représenté une opération de longue haleine. Pas moins de deux ans de travail ont été nécessaires pour reconstituer ces cinquante années nourries de manifestations de toutes sortes, exhumer des archives documents et illustrations s'y rapportant, recueillir les témoignages des acteurs ayant apporté leur pierre à ce remarquable édifice. De part et d'autre, à Ansbach comme à Anglet, un comité de rédaction a mené un travail acharné pour relever ce défi, dont la réussite est également passée par de longues heures de discussions et d'échanges à distance, afin de rendre cohérent et efficace cette gigantesque œuvre de mémoire.

A Anglet, plusieurs services de la mairie ont contribué à mener à bien cette entreprise, ceux de la Culture et de la Communication, et bien sûr les Archives municipales. Des collaborations extérieures ont également été requises pour les recherches, la sélection des documents, la rédaction ou encore la traduction. Il en a été de même du côté allemand, où l'on a fait appel à des compétences multiples. C'est également à Ansbach qu'a été réalisée la maquette de l'ouvrage, ainsi que son impression.

Le livre du jubilé vient de paraître

"Anglet-Ansbach, 50 ans d’amitié" est publié à l'occasion du 50e anniversaire du jumelage entre Anglet et Ansbach. Il a été présenté le 9 mai, en clôture des Journées de l'Europe organisées par la Ville

Un demi-siècle de souvenirs

Ce livre de 160 pages, bilingue, riche en textes et en photos, a une véritable valeur historique. Il rend hommage aux innombrables acteurs du jumelage, des pionniers hélas disparus à ceux qui aujourd'hui encore ne ménagent pas leur peine pour faire vivre cette amitié entre les deux villes, dont la ferveur ne s'est jamais démentie.

Au-delà des aspects officiels et institutionnels, dont on retrouve bien évidemment les temps forts, l'ouvrage fait une large place à la grande humanité qui s'est dessinée en filigrane de toutes ces années. Il raconte avec émotion l'histoire d'hommes et de femmes qui ont voulu contribuer à la paix et à l'amitié entre les peuples.

Il rappelle ainsi que si ce jumelage répondait en 1968 au renforcement des relations franco-allemandes et s'inscrivait dans la lignée du traité de l'Élysée (1963), il tire aujourd'hui sa force de son caractère familial et sentimental et incarne désormais la défense d'un idéal européen et la volonté d'un avenir partagé.

Des valeurs partagées

Ces cinq décennies ont été marquées par une croissance constante des échanges dans les domaines les plus variés : associatifs, culturels, sportifs, scolaires... Elles ont généré des liens d'amitié entre les citoyens des deux villes, nés au travers de la multiplication des relations. Elles ont été ponctuées à intervalles réguliers par des cérémonies protocolaires ou des événements communs, témoignant de l'intensité et de la richesse des valeurs partagées.

Le livre met aussi en exergue les grands rendez-vous auxquels le jumelage a donné naissance, comme le Marché de Noël franco-allemand ou la Fête de la bière. Il témoigne des événements exceptionnels qui ont jalonné ce long parcours, à l'image de la rencontre de jeunes d'Anglet et d'Ansbach à Verdun pour le centenaire de la bataille en 2016. Il réserve enfin une place non négligeable à la présentation générale des deux villes, ainsi qu'à celle des deux amicales, qui depuis le milieu des années 80, tant côté allemand que français, sont venues enrichir et abonder les échanges bilatéraux.

Deux ans de travail

Retracer tant de souvenirs, de moments d'effervescence, d'anecdotes parfois cocasses, aura représenté une opération de longue haleine. Pas moins de deux ans de travail ont été nécessaires pour reconstituer ces cinquante années nourries de manifestations de toutes sortes, exhumer des archives documents et illustrations s'y rapportant, recueillir les témoignages des acteurs ayant apporté leur pierre à ce remarquable édifice. De part et d'autre, à Ansbach comme à Anglet, un comité de rédaction a mené un travail acharné pour relever ce défi, dont la réussite est également passée par de longues heures de discussions et d'échanges à distance, afin de rendre cohérent et efficace cette gigantesque œuvre de mémoire.

A Anglet, plusieurs services de la mairie ont contribué à mener à bien cette entreprise, ceux de la Culture et de la Communication, et bien sûr les Archives municipales. Des collaborations extérieures ont également été requises pour les recherches, la sélection des documents, la rédaction ou encore la traduction. Il en a été de même du côté allemand, où l'on a fait appel à des compétences multiples. C'est également à Ansbach qu'a été réalisée la maquette de l'ouvrage, ainsi que son impression.