Imprimer la page

Les travaux ont été réalisés sous la forme d'un chantier formation mené en partenariat entre la Ville, l'INSUP Aquitaine, le Centre de Formation des Apprentis Agricoles (CFAA) de Hasparren, avec le soutien financier de la Région Nouvelle Aquitaine et du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Cette initiative originale a permis à dix personnes en difficulté d'insertion professionnelle d'acquérir un premier niveau de qualification - le titre professionnel d'ouvrier du paysage - dans le cadre d'une démarche pédagogique articulant formation et mise en situation. Ainsi, les bénéficiaires ont travaillé en conditions réelles sur le site, tout en bénéficiant parallèlement de cours théoriques et de périodes de stage en entreprise. Le square réhabilité a fait l'objet d'une inauguration, le vendredi 5 juillet, au cours de laquelle les acteurs du chantier se sont vus remettre leur diplôme.

Le square Francis-Jammes

Le square Francis-Jammes est un espace vert de 1 200 m2 situé entre l'allée des Coteaux de Moussou et la rue Francis-Jammes, dans une zone pavillonnaire du Hardoy. Faute d'un aspect avenant, et en raison également du manque d'entretien du monument du Souvenir Indochinois qu'il abrite - d'où le nom de Square indochinois souvent employé pour le désigner ‒ l'endroit avait été laissé à l'abandon. Il était toutefois sorti de l'anonymat il y a trois ans, lorsqu'une fontaine en pierre de Bidache y avait été fortuitement mise à jour par des ouvriers venus enlever ce qui s'apparentait à un banc de pierre, mais qui s'avéra être le chapiteau surmontant une fontaine enfouie sous terre et oubliée. Depuis lors, l'idée de procéder à une remise en état globale du site figurait sur les tablettes de la municipalité. C'est désormais chose faite.

Le Chantier Formation Qualification Nouvelle Chance

La Ville d'Anglet a fait le choix de confier la réhabilitation du square Francis-Jammes à un Chantier Formation Qualification Nouvelle Chance, dont l'objectif est de permettre à des personnes éloignées du monde du travail ou en difficulté de reconversion d'acquérir des compétences et d'accéder à un titre professionnel. Cette formule avait déjà été expérimentée avec succès pour la restauration du jardin Marcel- Dufourg, il y a quelques années. D'où l'idée de la reconduire sur un nouveau site. L'occasion s'est présentée avec les travaux envisagés sur le square Francis-Jammes, qui répondaient parfaitement aux critères requis pour ce type d'expérience.

Le titre d'ouvrier du paysage

La Ville s'est rapprochée d'un organisme de formation (INSUP Pays Basque), ainsi que du Centre de formation des apprentis agricoles (CFAA) d'Hasparren, pour piloter l'opération et encadrer les stagiaires. Dix volontaires avaient été retenus par un jury parmi les publics concernés par ce type de chantier de qualification, à savoir des jeunes de 18 à 26 ans, en difficulté, ou bien des adultes en recherche d'emploi et suivis par une structure d'accueil. L'objectif pour eux était d'acquérir les connaissances et les savoir-faire inhérents aux métiers des espaces verts, et de pouvoir prétendre, au terme du chantier, au titre professionnel d'ouvrier du paysage. La démarche pédagogique s'articulait de ce fait entre théorie et pratique, raison pour laquelle, parallèlement aux travaux effectués en conditions réelles, ils ont également suivi des cours dispensés sur place, dans un bâtiment préfabriqué, par leurs formateurs.

Un lieu de rencontre

Le projet, conçu par les services municipaux, a permis de retraiter les entrées du square, de créer une placette semi-circulaire, de redessiner les allées en les adaptant aux normes d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, de mettre en valeur le ruisseau de Florence comme un élément du paysage, et de compléter les plantations avec des espèces rappelant celles de l'Indochine, en résonnance avec la stèle commémorative qui s'y trouve. Les travaux ont également donné lieu à la restauration de la fontaine et à l'implantation d'une aire de jeux pour enfants. L'idée était de recréer sur le square un lieu de rencontre intergénérationnel.

L'emploi à la clé

Cette initiative a bénéficié du soutien logistique et financier de la Ville, ainsi que d'une participation de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Département des Pyrénées-Atlantiques. Les stagiaires s'étaient d'abord entraînés à un certain nombre de gestes techniques sur les espaces paysagers du Maharin, avant d'établir leurs quartiers au square Francis-Jammes en novembre. Ils y sont restés jusqu'en juin, mais ils ont aussi, pendant ce temps, bénéficié de deux périodes de stages en entreprise, destinés à perfectionner leur formation et aussi à leur permettre de découvrir l'univers professionnel de ce secteur d'activités. Au terme de l'opération, quatre stagiaires ont déjà été embauchés en entreprise.