Imprimer la page

UN AUTOMNE RICHE EN RENDEZ-VOUS AUTOUR DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE

>" Voyages perpendiculaires, Georges Guynemer, naissance d'une vocation " ‐ Promenade littéraire théâtralisée
Promenade littéraire théâtralisée par le Théâtre des Chimères à la Chambre d'Amour, là où est née la vocation de Georges Guynemer, futur héros de l'aviation de la guerre de 14, qui s'enthousiasme de voir les avions de guerre faire escale sur le terrain installé sur le sable.
Samedi 16 et dimanche 17 septembre à 11 h et 15 h 30 : complet. Places disponibles le samedi à 17 h 30. Gratuit. Rendez‐vous sur le parvis de l'Espace de l'Océan. Places limitées, sur réservation au 05 59 58 35 60.

>Rencontre - Du SPAD de Guynemer au Mirage 2000‐5 : cent ans d'histoire de l'escadrille des Cigognes
L'escadrille des Cigognes l'une des plus anciennes de l'armée de l'air, est le berceau de grandes figures de l'aviation de chasse française. Georges Guynemer en était l'un des glorieux pilotes à bord de son " Vieux Charles ", un SPAD XII. Aujourd'hui, cette unité de combat, installée sur la base aérienne de Luxeuil‐Saint‐Sauveur, est équipée de Mirage 2000‐5. Le commandant Repolt, commandant de l'escadron de chasse 1/2" Cigognes " retrace l'épopée de cette célèbre escadrille.
Samedi 30 septembre à 17 h. Maison pour tous. Entrée libre.

>Cérémonie du souvenir
Cérémonie en souvenir de Georges Guynemer, en présence de la garde du drapeau de l'escadron et d'une délégation de la base aérienne de Luxeuil‐Saint‐Sauveur, là où est aujourd'hui installée l'escadrille des Cigognes, celle de ce héros de l'aviation.
Samedi 30 septembre à 18 h. Monument aux Morts.

>Concert Big band de la Musique de l'air
Unité de prestige de l'Armée de l'air, cette formation est un orchestre de référence en France et à l'étranger. A Anglet, elle se présente sous le format grande harmonie et propose un programme autour de GabrielFauré, Claude Debussy, Maurice Ravel, Dimitri Chostakovitch ou encore Manuel de Falla. Et petite entorse à leur répertoire habituel, ils accompagnent Michel Etcheverry pour clôturer le concert.
Samedi 30 septembre à 20 h 30. Gratuit. Place à retirer au Théâtre Quintaou à partir du 26 septembre (du mardi au vendredi 10 h‐14 h /14 h 45 ‐ 17 h 30, samedi 10 h‐13 h). Le soir‐même à partir de 19 h 45.Renseignements au 05 59 58 35 60.

>Meeting aérien de la Patrouille de France
À partir de 15 h 30, plages d'Anglet
‐ Meeting de la Patrouille de France
‐ Démonstration du Rafale
‐ Démonstration de l'équipe de voltige de l'Armée de l'Air (avion Extra‐330 SC)
17 h ‐ Rencontre avec les pilotes sur le car‐podium de la Patrouille de France. Plage de la Madrague.
Dimanche 1er octobre. Entrée libre.

> Info-Métiers: les filières de l'aéronautique
Présentation des métiers liés à l'aéronautique et à l'espace par des professionnels et des étudiants de ces filières riches en perspectives d'emplois (Écoles d'ingénieurs Estia et IESF Armée de l'Air, Lycée Jean Taris de Peyrehorade, Lycée Cantau, Amis du patrimoine Turboméca et Musée de l'hydraviation de Biscarosse). Journée organisée avec le CIO de Bayonne et le groupe Pays de l'Adour de l'association aéronautique de France.
Mercredi 15 novembre de 14 h à 18 h. Bibliothèque Quintaou.

>Mois du film documentaire
 Une programmation sur le thème de l'aéronautique et de l'espace imaginée par la Bibliothèque Quintaou.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles. Bibliothèque Quintaou sauf précision contraire.
Du 17 au 25 novembre 2017

Programme complet en téléchargement ci-contre.

ANGLET, UN PASSÉ AÉRONAUTIQUE

Au début du siècle dernier, les avions décollaient de la Chambre d'Amour. Un terrain d'aviation à la Chambre d'Amour, l'idée a germé dans la tête des élus locaux dès 1908. En 1912, Jules Védrines, aviateur célèbre, leur recommande le terrain de la Chambre d'Amour pour remplacer celui de Bassussarry. Très légers et à faible charge alaire, les avions pouvaient alors se contenter de petits terrains carrés, rendant toujours possible le décollage face au vent.
La première guerre éclate. Le terrain de la Chambre d'Amour sert d'escale aux navigations des aviateurs de l'Ecole de Pau. La paix revenue, la Société anonyme des Transports aéronautiques du Sud‐Ouest (STASO), financée,notamment par les casions de Biarritz, propose des vols à la demande et espère instaurer une ligne régulière vers Bordeaux et Bilbao. Pour sa flotte,elle choisit des avions militaires. À l'été 1919, une centaine de passagers embarquent à la Chambre d'Amour. Faute de financement, la STASO s'éteint et renaît de ses cendres sous le nom de compagnie Franco‐Bilbaïne de Transports aéronautiques. Elle établit des liaisons régulières entre Bordeaux,Londres, Santander et Bilbao. Des vols assurés aussi en hydravions. En effet,sur les bords de l'Adour, un centre d'aviation maritime était opérationnel dès 1917. Douze hydravions du type Donnet Denhaut y sont basés pendant la guerre. En 1922, les négociations entamées dès 1919 avec la famille Etchecopar sur l'acquisition des terrains de Parme aboutissent. L'aérodrome de la Chambre d'Amour et l'hydrobase de Blancpignon ferment.En 1928,Latécoère ouvre une ligne saisonnière Paris‐Bordeaux‐Parme.

ANGLET, UN PRÉSENT AÉRONAUTIQUE

Trois constructeurs aéronautiques à Anglet
Dassault Aviation ‐ Avions d'affaires Falcon et avion de combat Rafale... Tous les avions phares du constructeur aéronautique Dassault Aviation doivent à l'établissement d'Anglet leurs fuselages, dérives ou autres éléments composites ou métalliques. Plus de 1000 personnes travaillent dans cet établissement. Rappelons que Latécoère en 1937 puis Bréguet en 1939 et enfin Dassault en 1971 : trois noms prestigieux de l'aéronautique française ont présidé à la création et au développement de l'établissement de Biarritz.
Alcore Brigantine : entreprise héritière de Brigantine aircraft des frères Etcheparre. Fabriquant de matériaux en nid d'abeille pour l'aéronautique.
Telerad : systèmes de radiocommunications aéronautiques et maritimes.

GEORGES GUYNEMER, NAISSANCE D'UNE VOCATION À ANGLET

La vocation de Georges Guynemer est née alors qu'il résidait villa Delphine (située avenue Georges Guynemer aujourd'hui) et qu'il s'enthousiasmait de voir les avions de guerre se poser sur la piste du poste d'aviation militaire de la Chambre d'Amour. Après avoir essuyé deux refus d'engagements en raison de sa santé fragile, il est accepté, en janvier 1915, à l'Ecole d'aviation de Pau comme mécanicien par l'intermédiaire d'un pilote qu'il avait rencontré sur le terrain de la Chambre d'Amour. Deux mois plus tard, il commence son apprentissage de pilote. En juin 1915, il intègre l'escadrille des Cigognes. Jusqu'à sa disparition le 11 septembre 1917 à Poelkapelle (Belgique), il totalisera cinquante-trois victoires avec son " Vieux Charles ", un SPAD XII.

Programme

Contact

DIRECTION CULTURE ET JUMELAGE
culture@anglet.fr
05 59 58 35 60