Imprimer la page

"Notre ami Charles Carrère nous a quitté. C'est une figure angloye de haute stature qui disparaît, une personnalité au caractère affirmé, d'une grande exigence morale et intellectuelle, riche d'une culture universaliste qu'il exprimait dans son œuvre et savait partager avec passion mais discrétion auprès de quelques amis.

Après avoir suivi les cours de l'école de dessin de Bayonne, il devint en 1946 l'assistant de Jean Lesquibe le maître verrier Angloy durant de longues années. Il se définissait avec fierté comme un " ouvrier ", celui qui " fait œuvre " et y imprime toute sa force de création ou de fabrication et s'efface devant le résultat obtenu. Dans sa maison natale de " Bellite " il créa dès 1977 des centaines de vitraux au plomb ou au ciment pour des églises, des congrégations ou des particuliers dans notre région, à l'ile de la Réunion ou au Mali. Il y imprimait sa marque reconnaissable entre toutes en s'inspirant de sa grande culture de l'écriture sainte ou laissant libre cours à son imagination. Mais derrière le maître verrier et le mosaïste public se cachait un aquarelliste sensible et raffiné et un peintre surprenant par la virtuosité de son trait et son inspiration quasi surréaliste.

Dès le premier " Patio en Septembre "en 1983 il accepta de montrer cette face cachée de son talent et fut fidèle à tous les rendez-vous de cette belle série de rencontres d'arts visuels . Mais grâce à l'amicale pression de Claude Benavides et de Raymond Lasquibar, il nous permit de présenter en 1994 sa part la plus intime et la plus personnelle, ses aquarelles pour une brillante exposition " Paysages inhabités : les promenades de Charles Carrère " qui connut un grand succès. La ville d'Anglet lui confia la réalisation d'un vitrail de l'escalier d'honneur de la mairie. Mais sa plus grande fierté fut la conception de l'ensemble des vitraux de l'église Saint Léon -hormis les trois verrières du chœur- dans les années 90 . Cette commande municipale lui permit de composer une symphonie de lumière et de couleurs, appuyée sur des textes et citations bibliques d'une grande cohérence artistique et spirituelle, comme une prière humble et fière émanant d'un chrétien humaniste et inspiré.

Pour son ultime exposition angloye, quelques-unes de ses gouaches/aquarelles sont actuellement accrochées aux cimaises de la Villa Béatrix Enea, en compagnie de créations de jeunes et forts talents de notre territoire. Il accepta cette confrontation avec gourmandise et passion, nous prêtant des oeuvres pleines de vie, de couleurs rehaussées de noirs puissants, créant ainsi le lien éternel et indestructible entre des générations d'artistes, comme un passage de témoin que le public pourra découvrir dès que possible...

La Ville d'Anglet est fière de saluer la mémoire d'un de ses fils de talent, d'avoir accompagné modestement son parcours d'artiste libre, de le savoir aujourd'hui accueilli dans un paysage habité où il poursuit un dialogue ininterrompu avec la Source même de son inspiration."

Jean Michel Barate
Adjoint aux Affaires Culturelles

Sa vie, son oeuvre

REPERES BIOGRAPHIQUES
Né le 10 mai 1927 à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), a vécu et travaillé à Anglet.
Décédé le 9 février 2021 à Anglet.
Dessinateur, peintre, mosaïste, maître-verrier.
1941-1948 : École municipale de dessin et de peinture de Bayonne (cours de dessin sous la direction de Louis Frédéric Dupuis).
1943 : Commence à peindre.
1946 - 1976 : Travaille chez le maître-verrier Jean Lesquibe.
1947 - 1951 : Fréquente « l’Équipe », groupe de Louis Frédéric Dupuis.
1977 : S’installe maître-verrier à Bellite, sa maison natale d’Anglet.

EXPOSITIONS
Parmi ses expositions personnelles et collectives à Anglet :
-Le Patio en septembre (1983)
-Paysages inhabités, rétrospectives d’oeuvres sur papier réalisées entre 1962 et 1993, Galerie Georges-Pompidou (1994)
-20 ans de la Galerie Georges-Pompidou (2009)
-Vaste Monde # 2, Scène artistique contemporaine du sud de la Nouvelle-Aquitaine, La Villa Beatrix Enea (2021)

DISTINCTIONS
1962 : 1er Prix d’Artisanat d’Art Pyrénéen, Pau
1963 : 1er Prix Valmier, salon de l’Artisanat d’Art Pyrénéen, Pau