Imprimer la page

Le maire d'Anglet, Claude Olive, et le président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, ont effectué, ce mardi 21 avril, une visite du Parc Izadia, qui a rouvert ses portes après huit mois de fermeture consécutive à l'incendie du Pignada l'été dernier, et qui connaît une belle affluence en cette période de vacances de printemps.

La protection de la biodiversité

A la tête des deux collectivités propriétaires de la zone forestière sinistrée, MM. Olive et Lasserre ont évoqué à cette occasion les échéances passées, présentes et à venir quant au processus de reconstitution du parc écologique et du massif forestier. Les élus ont notamment rappelé que la gestion de ces deux sites continuerait, comme par le passé, à mettre en avant la biodiversité et à assurer sa protection, comme l'exige leur classement en espaces naturels sensibles. 

Il convient toutefois d'harmoniser cet objectif de préservation du milieu naturel avec un aménagement permettant son ouverture au public. "C'est là un exercice complexe d'équilibre entre ce qui relève de la main de l'homme et ce qui relève de la main de la nature"a notamment souligné Claude Olive. "Jusqu'à ce jour, le parti pris de la gestion a été de mettre en haut de la liste des priorités la protection de la nature et de la biodiversité, et ensuite la gestion des autres activités pour répondre à ce double objectif. Pour l'avenir, nous allons alterner les phases d'intervention et les phases où la nature pourra reprendre ses quartiers dans les meilleures conditions".

Vigilance accrue pour la période estivale

A court terme, les travaux d'évacuation des derniers bois brûlés ou fragilisés se poursuivent dans le Pignada, tout comme les opérations de broyage des souches. Il s'ensuivra une phase de surveillance et de repos au cours de laquelle on laissera la nature faire son travail, tout en restant attentif aux conditions sanitaires et à la lutte à mener contre le scolyte. En prévision de la saison estivale et des fortes chaleurs, la vigilance sera renforcée dans le massif, dont l'accès pourra être interdit en cas de risque lié aux conditions climatiques.

Cet été verra également le démarrage de la phase de consultation sur l'avenir de la forêt. Elle mobilisera trois groupes d'acteurs : d'une part les propriétaires du massif, à savoir la Ville d'Anglet, le Département et la Congrégation des Servantes de Marie; d'autre part les experts appelés à proposer les différentes options possibles; et enfin la population, invitée à apporter des idées sur la forêt de demain. Ce triple regard permettra de poser les contours d'un futur programme d'aménagement et de gestion.

Un processus long

De son côté, Jean-Jacques Lasserre a insisté sur la solidarité du Département avec la Ville d'Anglet dans "cette aventure de longue haleine qui demandera beaucoup de temps". Il a souligné lui aussi la nécessaire sauvegarde de l'habitat naturel des espèces dans ce poumon vert que constitue le Pignada au coeur de l'agglomération du BAB.

Au parc Izadia, malgré la réouverture du site, les décombres calcinées du bâtiment d'accueil sont toujours en place. Celles-ci ne peuvent être retirées tant que la procédure judiciaire est en cours. Or la phase d'expertise, qui vise à examiner et à comprendre les causes de l'incendie et à apprécier les responsabilités, va débuter prochainement. Là aussi il s'agira d'un processus long qui demandera de la patience.