Imprimer la page

24 heures après la catastrophe, qui a frappé le massif forestier du Pignada, le bilan chiffré est particulièrement lourd.

-100 hectares de pinède d'un seul tenant et 64 hectares de pinède diffuse ont brûlé, soit plus de la moitié du Pignada qui compte 270 hectares

-25 personnes incommodées ont été prises en charge par les services de secours, dont 4 font encore l'objet d'un suivi médical

-24 logements ont été touchés par le sinistre, dont 5 maisons détruites par les flammes

-Une centaine de personnes ont été évacuées et accueillies dans un premier temps dans un centre d'hébergement. La quasi-totalité d'entre elles ont pu, soit regagner leur domicile dans la journée, soit trouver une solution de relogement grâce à de nombreux élans de solidarité

-150 pompiers ont été mobilisés, avec des renforts venus de départements voisins. Ils ont été aidés par deux avions bombardiers d'eau venus de la base de Mérignac en Gironde

-120 agents municipaux et 60 policiers étaient sur la brêche

-Un point d'information a été mis en place à la salle des fêtes de la mairie, ainsi qu'un accueil téléphonique dédié (05 59 58 35 39 ou 05 59 58 35 49). Il a recueilli 120 appels en 24 heures, dont plus de la moitié pour des propositions spontanées d'aide. Cette cellule sera également ouverte ce samedi 1er août de 8h30 à 19h.

A midi, ce vendredi, l'ensemble des postes de secours du littoral ont observé une pause symbolique de 5 minutes, sous les applaudissements des baigneurs, pour rendre hommage à la forêt, qui constitue, avec l'océan, l'emblème d'Anglet.