Imprimer la page

Chères Angloyes, Chers Angloys,

Voilà une semaine que nous sommes confinés et que nous devons observer scrupuleusement les règles imposées par l'État pour notre protection et notre santé, respecter les gestes " barrières " rappelés constamment et faire preuve de civisme et de raison pour lutter efficacement contre le Covid-19.

J'espère que vous vous protégez avec efficacité, que vous supportez au mieux ce confinement, que vous êtes solidaires de vos proches, de vos amis, que ceux-ci prennent de vos nouvelles, que vous êtes conscients de l'importance de vos comportements civiques et solidaires.

Nous avons un double devoir : celui de ne pas propager la maladie, celui d'aider les soignants qui font preuve d'un dévouement total et d'une abnégation exceptionnelle.

Depuis une semaine, la Ville a pris toutes les mesures possibles pour à la fois respecter les consignes strictes données par le Gouvernement, et faire preuve de sollicitude et d'attention envers nos concitoyens isolés, ou en difficulté.

Ainsi nous avons mis en place un accueil dans les écoles pour les enfants des personnels soignants, mobilisé toutes les ressources du Centre Communal d'Action Sociale, en particulier avec la mise en œuvre du plan d'urgence et d'alerte sanitaire, maintenu un service minimum et un accueil téléphonique pour l'Etat civil, créé un groupe d'entraide sur les réseaux sociaux ou plus d'un millier de nos concitoyens échangent idées, messages de soutien ou initiatives.

La Ville a mis à disposition la Maison pour tous afin d'accueillir, si nécessaire, en accord avec l'hôpital de Bayonne et l'Agence régionale de Santé un centre médical avancé, où des médecins libéraux d'Anglet pourront se relayer pour des consultations avec le concours de la Croix Rouge.

Également, suite à l'arrêté préfectoral limitant les déplacements, j'ai pris des mesures de fermetures des parkings des plages, des jardins et parcs publics, des forêts pour éviter des rassemblements, source de danger de contamination. Je vous adjure de les respecter. Aucune indulgence ne sera accordée à celles ou ceux qui enfreignent ces dispositions par inconscience ou volonté de nuire.

Concernant le marché de Quintaou, suite à l'annonce du Premier ministre, j'ai décidé de ne pas demander de dérogation au Préfet et de procéder à sa fermeture malgré les mesures de limitation et de sécurité qui avaient été prises. Les commerces alimentaires sont suffisamment nombreux dans notre ville pour assurer l'approvisionnement de chacun.

En revanche les services de transports en commun de l'agglomération continueront de fonctionner, a minima, afin de permettre à ceux dont l'activité est indispensable de pouvoir se rendre à leur travail et de maintenir un accès pour tous aux produits de première nécessité.

J'assume avec le concours des services municipaux la continuité de la gestion des affaires courantes de la Ville et la mise en œuvre de toutes les nouvelles consignes qui nous sont données au jour le jour. Je suis en liaison constante avec le Préfet, le Sous-Préfet, l'ensemble des services de l'État, du Département et de l'Agglomération.

Avec leur soutien, dans une mobilisation totale des élus et des agents de la Ville, nous ferons tout pour que notre région, notre pays tout entier sortent victorieux de cette épreuve. Je pense quotidiennement à chacune et chacun d'entre vous. Je vous demande patience, résolution, courage et volonté. Prenez soin de vous, de ceux que vous aimez. Soyons à Anglet exemplaires dans le respect des consignes et le civisme républicain.

Je compte sur vous, vous pouvez compter sur moi.

Claude OLIVE
Maire d'Anglet