AccueilRetourAnglet à la lumière de la toponymie par Bénédicte Boyrie-Fénié
Imprimer la page

 

Aux confins des zones linguistiques basque et gasconne, Anglet s'étend sur une vaste langue de terre bordée au nord par l'Adour et à l'ouest par l'Océan.

C'est une commune au profil atypique, marquée par l'originalité d'une toponymie mixte, voire métisse, reflétant les mutations et évolutions d'un territoire ouvert, offert aux influences venues de la mer, situé à la marge d'un grand itinéraire routier.

Des quatre grandes maisons nobles médiévales, dont le souvenir demeure dans la dénomination des quartiers historiques, aux 300 feux mentionnés au XVIIIe siècle formant déjà un gros bourg, jusqu'à la grande station balnéaire, enchâssée dans le « BAB », les cartes et cadastres, par les noms qu'ils portent, reflètent l'histoire des hommes qui se sont ancrés là.

L'étude des quelques 250 micro-toponymes relevés sur ces documents a pour objectif d'éclairer le sens d'un fonds onomastique constituant la texture d'une commune posée en interface entre plusieurs mondes.

Des données naturelles faites essentiellement de sable, d'eau et de halliers à l'apprivoisement et à la valorisation du milieu par les hommes, Basques et Gascons, mais aussi forains de toutes origines, la présentation imagée de ce legs devrait permettre de cerner un peu mieux ce qui se cache derrière les noms de lieux si familiers aux angloys.

 

Anglet a la lutz de la toponimia

Aus estremaus deus parçans linguistics bascos e gascons, Anglet que s’esten sus ua lenga de tèrra granassa bordada a bisa pr’Ador e a capvath preu Peugue (o per la Mar Grana).


Qu’es ua comuna au perhiu atipic, mercada per l’originalitat d’ua toponimia mixta, véder charnegada, miralhant las mutacions e las evolucions d’un parçan ubèrt, qui s’escad a las influéncias vienudas de la mar, plaçada suu marge d’un gran itinerari de camins.


Deus quate maines medievaus de gran vadença, que lo sovier ne damòra dens la denominacion deus barris istorics, aus tres cents huecs mencionats au sègle XVIIIau  qui formavan dejà un gròs borg, dinc a la grana estacion balneària, encastrada dens lo « BAB », las mapas e los cadastres, de per los noms qui pòrtan, que miralhan l’istòria deus òmis qui’s son pèherrats aquí.


L’estudi deus quauques 250  micro-toponimes relhevats sus aqueths documents qu’a per prètzhèit d’enclarir lo sens d’un hons onomastic qui constitueish lo teishut d’ua comuna pausada en interfaci entre mantrun monde.


Dadas naturaus hèitas per la màger part de sable, d’aiga e de horastars per amigalhar e valorizar l’ambient taus òmis, Bascos e Gascons, mes tanben heirèrs de tota soca, la presentacion imatjada d’aqueth leish que deuré perméter d’enrodar un chic mélher çò qui s’estuja darrèr los noms deus endrets tan familhèrs taus anglòis.



Contact