Imprimer la page

Pour ce lancement, en cette semaine du 9 au 13 mai, une marionnette géante a accompagné les petits groupes d'enfants et parents.

Le principe : réaliser son trajet scolaire, du domicile à l'école, en marchant ! Des groupes d'enfants et de parents volontaires se retrouvent : les lignes car-à-pattes fonctionnent comme des lignes de bus avec des horaires et des arrêts définis. La motivation des parents est essentielle : le principe repose sur leur capacité à accompagner un petit groupe d'enfants en direction de l'école.

Les lignes sont mises en place par quartier en suivant des itinéraires définis et sécurisés.

Ici pour l'expérimentation, le car-à-pattes de l’école Jules Ferry dispose de 4 lignes (El Hogar, Busquet, Ansbach et Quatre Cantons) jusqu’à l’été.

Ce pédibus est accessible à tous les enfants scolarisés, de la maternelle au primaire. Un bilan de l'expérimentation permettra de faire évoluer le dispositif selon les souhaits et besoins des familles, pour la rentrée prochaine.

"Car-à-pattes", un dispositif aux multiples enjeux

  • Proposer une alternative de transport pour aller à l’école et le développement des mobilités douces.
  • Apprendre aux enfants à circuler en ville en sécurité et de façon autonome.
  • Faire de l’exercice au quotidien.
  • Améliorer la sécurité aux abords des écoles et réduire les nuisances associées (trafic, nuisances sonores et pollution).
  • Créer des liens entre enfants, entre parents, au sein du quartier.

Pour ce lancement, la ville a bénéficié de l’accompagnement de l’Association Terre Buissonnière, reconnue d’intérêt général, et qui œuvre en matière d’éducation à l’environnement et de développement durable.

Un lancement en fête : musique, animateur, Géant pour accompagner cette nouveauté