Imprimer la page

Il y avait beaucoup d'émotion dans la salle de l'Espace de l'Océan en cette soirée du lundi 22 novembre 2021, une salle où avaient pris place les représentants de tous les centres de secours mobilisés lors du tragique incendie qui a embrasé la forêt du Pignada voici près de quinze mois. Au-delà du souvenir de cette funeste nuit, l'heure était celle des remerciements et de la reconnaissance de la Ville d'Anglet à ceux qui ont lutté pour venir à bout de ce terrible sinistre, permettant notamment d'éviter qu'il ne fasse des victimes humaines.

Hommage à la vaillance et au courage

"C'est tout le contraire d'une manifestation rituelle et obligatoire, c'est celle, unanime et vibrante, de la reconnaissance avant la renaissance" avait posé d'entrée le maire, Claude Olive. "Elle est l'hommage des coeurs angloys à la vaillance et au courage de toutes celles et ceux qui ont évité le pire en cette dramatique nuit du 30 juillet 2020, au soutien et à la générosité de celles et ceux qui nous ont permis de franchir ces moments dans un grand élan d'humanité".

Face à ce parterre abondamment garni d'hommes en uniforme, Claude Olive, visiblement très ému, a eu des mots très forts pour évoquer ce drame, dont il n'a pas caché qu'il l'avait profondément affecté sur un plan personnel. "Je ne puis taire ce soir ce que furent ma douleur, ma rage, ma désolation en voyant disparaître en fumée cette forêt où je suis né, où j'ai grandi, où j'ai laissé tant de souvenirs heureux d'une enfance simple, mais chargée de valeurs et d'affection. Un pan de ma vie s'est effondré cette nuit-là et je n'ai dû qu'à l'absolue nécessité de protéger des vies et des biens de trouver en moi l'énergie et la force de participer à l'effort commun pour faire face à cette catastrophe".

Plus de 400 hommes mobilisés

Après le maire, Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, l'autre collectivité propriétaire du Pignada, a pris la parole pour saluer la "belle initiative" que représentait cette soirée. Il a notamment insisté sur "la fragilité de nos richesses et la leçon d'humilité" qu'elle entraîne, mais aussi souligné "la formulation de la solidarité et de la générosité" que ce drame avait soulevée. André Arribes, le président du SDIS 64 (Service départemental d'incendie et de secours) a évoqué "la mobilisation de grande ampleur qui avait permis de vaincre ce combat sans faire de victime".

Quant au sous-préfet, Philippe Le Moing Surzur, il a rappelé que plus de 400 hommes venus de toutes les Pyrénées-Atlantiques et des départements voisins avaient été engagés sur ce dispositif de secours et rappelé que des renforts étaient mobilisés lorsque les moyens locaux ne suffisent plus pour circonscrire un sinistre. "L'organisation nationale fait ses preuves en cas de catastrophe" a dit le représentant de l'Etat, en ajoutant que la sensibilisation aux feux de forêt allait devenir une grande cause de demain, en raison du changement climatique.

Mention particulière pour les pilotes des Canadair

Un film sur l'incendie avait été projeté avant ces différentes allocutions, à la suite desquelles un message de remerciement a été adressé individuellement à chacun des 26 centres de secours des Pyrénées-Atlantiques et aux 7 SDIS des départements voisins, dont les hommes et les femmes avaient à des degrés divers été mobilisés pendant le sinistre ou le dispositif de surveillance mis en place pendant les deux semaines qui ont suivi. Leurs délégués sont tour à tour monté sur l'estrade pour recevoir la médaille de la Ville d'Anglet ainsi qu'un diplôme de reconnaissance, des mains du maire ainsi que de son adjointe, Nicole Darrasse, également vice-présidente du SDIS 64.

Une mention toute particulière avait été réservée aux équipages des deux Canadairs, dont l'intervention s'est avérée décisive pour maîtriser la propagation du feu en direction des zones habitées juste avant la tombée du jour. Les quatre hommes présents à cette cérémonie dans leur tenue de couleur orange, ont eu droit à une ovation, tandis que le témoignage poignant de leur chef de noria, Stéphan Le Bars, enregistré quelques jours après le drame, a lui aussi été diffusé sur l'écran dressé dans la salle. Des acclamations ont également accueilli les soldats du feu du centre de secours d'Anglet, présents en nombre, et qui furent les premiers sur place à se confronter aux flammes le jour du drame.

Une stèle pour marquer leur engagement

"C'est la réunion de tous ces efforts qui a permis de limiter les dégâts et avant tout d'épargner des vies humaines. Chacun, à sa place, dans son rôle, avec une détermination farouche et un professionnalisme sans faille, s'est impliqué pour faire face à un incendie mouvant, capricieux, aux sursauts imprévisibles" a dit le maire, en indiquant, au terme de son discours, que les pompiers seraient invités à être les premiers à planter la forêt de demain, quand viendra, d'ici un an environ, le temps du reboisement. Une stèle sera inaugurée sur le site pour marquer leur engagement. "Au-delà des témoignages matériels simples et humbles que nous leur remettons ce soir, gardons en nos esprits et en nos coeurs un sentiment permanent de reconnaissance, une gratitude profonde et fraternelle, un respect et une admiration que justifie leur engagement total pour Anglet" a conclu le maire.