AccueilRetourL'église Sainte-Marie
Imprimer la page

L'édifice

Cette église a été construite en 1932, dans le quartier Chambre d’Amour, alors en plein développement, érigé en paroisse en 1921, Elle est l’œuvre des architectes Pierre Fonterme (1895-1985) qui en a dessiné les plans, et Charles Hébrard (1895-1941) qui a conduit le chantier. Perchée sur une hauteur de 40 m, elle a remplacé l’ancienne chapelle de la Chambre d’Amour (édifiée en 1867 et détruite en 1948) dont il reste la Croix au rond-point de la Chapelle.

Son édifice est en béton armé mais l'originalité de son architecture réside dans sa forme épurée qui reprend certains éléments de l’architecture Art déco et religieuse basque : porche couvert en légère saillie sur la façade, porte d’entrée surmontée d’un arc en plein cintre, façade se terminant en pignon triangulaire de forme labourdine où sont logées deux cloches, deux rangées de tribunes de chaque côté et en contre-façade réservés aux hommes dans la tradition basque.

Le jardin a été dessiné par les frères Gelos, jardiniers-paysagistes réputés des années 20 et 30. Ce jardin abritant le presbytère et un fronton.

Un petit-bijou qui date du XXe siècle

Contemporaine, mais dont les différents éléments, poterie, peinture, vitraux, mobilier, bougeoirs ,bénitier, calice, ou encore tabernacle sont aussi résolument modernes. L’église abrite des vitraux des ateliers Mauméjean ; les peintures du chœur de l’église ont été réalisées par Berthe Grimard, sœur d’André Grimard.

Premier bâtiment d'Anglet à bénéficier d'une protection

Depuis le 12 décembre 2014, l'église Sainte-Marie de la Chambre d'Amour ouvre la voie des bâtiments classés dans la ville et devient le premier édifice inscrit à la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) au titre des Monuments Historiques. « Plus on étudie ce monument, plus on réalise que c'est un exemple d'architecture absolument exceptionnel », assure Mano Curutcharry, conservatrice des antiquités et des objets d'art pour l'arrondissement de Bayonne. Sainte-Marie a été proposée pour être classée, avec quinze autres églises basques à tribunes (galeries en bois) en Labourd et Basse-Navarre.