Imprimer la page

Installés depuis 1986 rue Hirigogne, les services du centre technique municipal (CTM) vont être transférés à l'automne prochain dans la zone d'activités d'Aritxague Melville-Lynch, sur un site de 14 hectares appartenant à la Communauté d’agglomération Pays basque et localisé dans le prolongement de la zone de Maignon, proche des nœuds routiers, de l’autoroute et de l’aéroport.

L'objectif de ce déplacement est double : disposer d'un équipement plus moderne et installer les activités dans une zone adaptée.

Une organisation fonctionnelle

Le projet de l'équipement est l'œuvre du cabinet d'ingénierie Gauche, Muru et Dupacq, vainqueur du concours d'architectes. Face à la rareté du foncier, conjuguée à une demande croissante d'implantation, la compacité architecturale a été privilégiée. Le lieu accueillera les 130 agents chargés de la voirie, de la propreté, de l'éclairage public, des bâtiments, des espaces verts, du garage, des ateliers sport et des prestations.

Désormais hors d’eau et hors d’air, le site offre un bon aperçu des futurs espaces. Il se compose d’un bâtiment d’un étage, réparti en trois zones :

- La première située à l’entrée du site regroupe un parking de 120 places destiné aux véhicules du personnel et des visiteurs ;

- La seconde rassemble les ateliers de la voirie ainsi que les espaces de vie (vestiaires, bureaux administratifs, réfectoire), l’atelier de mécanique et le remisage des poids-lourds ;

- La troisième est consacrée en rez-de-chaussée aux ateliers du service des bâtiments regroupés par fonction avec des espaces de stockage et, à l’étage, au service des espaces verts et des prestations.

Le magasin occupera quant à lui une position centrale sur 600 m2 pour une desserte efficace des ateliers.

Traitement accoustique

Une attention particulière a été portée à l’acoustique afin que les activités des équipes du CTM ne génèrent pas de nuisances sonores pour le voisinage grâce à l’ajout de pièges à sons. De plus, les zones de manœuvre des engins de chantier se situeront du côté du boulevard d’Aritxague. Le bâtiment fera office de mur de protection contre les bruits. 

Sens unique

L’accès des utilitaires dans l’enceinte de la structure se fera par une boucle à sens unique autour des ateliers, au rez-de-chaussée et à l’étage. "Il fallait créer un système de distribution fluide, sans croisement des véhicules, grâce à un sens unique de circulation. Ce sens unique, compte tenu des impacts de surface que l’on avait, nous a vite conduits à imaginer d’intégrer un étage", indique Xavier Gauche, architecte de l'opération. 

Quel avenir pour l'îlot des Quatre Cantons ?

Compte tenu de l'environnement pavillonnaire du quartier des Quatre-Cantons, la municipalité envisage une opération de renouvellement urbain comprenant des logements. Celle-ci intégrerait du logement locatif social, du logement aidé et du logement libre à prix maîtrisé. D'ici la fin de l'année 2017, la Ville lancera des études urbaines ou un concours d'architectes.

Des panneaux photovoltaïques sur le toit

La Ville prévoit l’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture du parking des agents municipaux situé à l’entrée immédiate du futur centre technique. Soit une superficie de 500 m2 et une puissance de production attendue de 100 kwh, quand les conditions d’ensoleillement seront favorables. L’électricité produite sera destinée à la consommation du bâtiment.